Hélène Baumel — Prix Marie et Léon Navier 2018

Section
Gravure

Grande inspiratrice de la création d’Hélène Baumel : la nature qu’elle grave dans sa beauté, sa solitude, avec invention.

Contemplative, observatrice du ciel, de la montagne, des volcans et leur majesté, en particulier de la terre et de l’eau, c’est à travers aquatintes, gravures sur bois de fil ou linoleum qu’elle en propose une interprétation personnelle  cependant proche de la réalité dans son essentiel. Minéral et végétal sont gravés dans leur élan vital, souvent avec ampleur dans l’invention de la mise en page. Le tracé volontaire ou délicat saisit l’âpreté de la montagne, la fluidité de l’eau en des rythmes énergiques ou plus doux. Hélène Baumel rend parfois finement les détails : branches d’érables feuillus, roses trémières ou forêt enneigée. Lorsqu’elle utilise la couleur, c’est toujours dans des tonalités discrètes, parfois profondes : ocres clairs, vert. Une certaine abstraction est visible dans quelques compositions où l’artiste laisse une part au rêve. Des transparences éclairent bords de mer, ciels tourmentés, réinventés, dans lesquels elle varie son écriture selon la technique employée, toujours à l’écoute des lieux dont elle tente de saisir la vérité selon sa volonté plastique.

Hélène Baumel est également illustratrice de livres d’artistes.

Prix Marie et Léon Navier

Section
Gravure

Créé par Lucie Navier, peintre (1910-1996), en mémoire de ses parents.
Ce prix est à décerner à un artiste en ex-libris ou en estampes de petits formats.