Alain Cazalis — Prix Jean Chièze 2020

Text  by Nicole Lamothe

Section
Gravure

Plus ancienne technique de gravure, la taille d’épargne se pratique sur bois ; elle permet de réaliser, outre des gravures sur bois, xylographies et linogravures. Alain Cazalis a choisi ce procédé pour créer son œuvre.

Diplômé de l’Ecole Nationales des Beaux-Arts, il s’est rendu au Japon afin d’étudier la gravure orientale durant deux ans. Souvent hautes en couleurs, ses compositions où une géométrie adoucie est présente, sont teintées, d’humour, voire de dérision. Forte est l’imagination de l’artiste  grâce auquel s’opère, pour un instant ,l’évasion du quotidien. Il lui arrive d’ajouter un collage à la linogravure au trait sûr, expressif.

La gravure est un art de patience et de passion, elle permet la fantaisie. Alain Cazalis possède une écriture ample, ici et là se fait jour la densité des hachures. Ce graveur réécrit le réel avec invention ; il illumine ses compositions de puissants aplats rouges, verts, noirs ou bien il préfère la sobriété d’un camaïeu d’ocres duquel se détache un fin dessin. S’il évoque notre animal préféré, c’est à travers un os à ronger entouré de chiens courants réinventés et vivants. L’artiste s’intéresse aussi à l’environnement, à la mer polluée, il a réalisé une série de gravures sur ce thème.

Prix Jean Chièze

Section
Gravure

Créé par l’Association Jean Chièze (1898 - 1975).
Décerné tous les deux ans, il est destiné à récompenser un graveur sur bois.