Véronique Pastor — Prix Adolphe Gumery 2020

Text  by Nicole Lamothe

Section
Dessin

Ce théâtre d’ombre intrigue et retient le regard. D’où viennent-ils ces personnages à peine ébauchés et dont le regard parfois perceptible nous interroge ? Sans doute sont-ils issus  d’un au-delà qui nous est inconnu 

Les silhouettes émergent de zones d’ombre puissante réveillée par la lumière du blanc du support. Véronique Pastor utilise avec talent un simple stylobille pour évoquer ce monde mystérieux et le résultat est remarquable. L’on devine un désespoir habitant ces figures venues d’ailleurs et qui cependant nous semblent proches. Pour l’artiste elles sont peut-être l’image enfouie de souvenirs d’attentats et de massacres en Algérie que ses parents ont fui.

On s’imprègne peu à peu de cette œuvre singulière, mystérieuse et si l’artiste réduit la réalité des corps, l’humanité demeure à travers ces êtres. Une forte tension semble habiter ce peuple étrange, témoin fragile de la souffrance, évocateur de la vie et de la mort. Entre méditation et questionnement existe l’esthétique. Ces dessins au flou évocateur révèlent un travail exigeant et éminemment personnel. Véronique Pastor a suivi une formation classique, elle poursuit son propre chemin en une exploration picturale puissante, expressive. Ses dessins ne s’oublient pas facilement.

Prix Adolphe Gumery

Section
Peinture
Dessin

Créé par l’Association des amis du peintre Adolphe Gumery (1861 - 1943).
Décerné tous les deux ans alternativement en peinture et en dessin, il récompense un artiste dont l’œuvre ou partie de l’œuvre illustre le thème du voyage, proche ou lointain et qu’il soit réel ou imaginaire.