François Chaillou — Prix Évariste Jonchère 2019

Section
Sculpture

Intéressante l’œuvre de ce jeune artiste qui renouvelle l’art sculptural en s’inspirant de diverses créations antiques. Il donne sa lecture intime de l’être humain lié à la nature en des créations qui traduisent une passion pour son art, pour la recherche.

De ces sculptures en bois, os, lichen nées d’un travail exigeant et maîtrisé, émane le message spirituel de François Chaillou, sa réflexion sur les rapports entre l’humanité et la nature, la vie et la mort. Après des études à Carrare où il s’est initié au travail du marbre, de retour en France il a suivi des cours de modelage ; une manière d’être en contact direct avec la matière, d’où la diversité de sa création.

Ses portraits aux yeux clos, porteurs de leur méditation semblent vouloir rentrer en eux-mêmes, loin des contingences extérieures. Certains visages ornés de lichen apparaissent insolites et cependant bien réels, en osmose avec la nature en quelque sorte. Travaillée en bois, d’une grande douceur dans ses lignes essentielles « La Liseuse »et son monde secret, toute en délicatesse ; c’est encore un nu masculin exécuté dans la franchise du rythme d’une puissante tension interne.

Chaque œuvre de François Chaillou cherche à atteindre le mystère du vivant, son ambivalence. Cette sculpture qui secoue le joug du conformisme tout en respectant les règles est une incitation à engager le dialogue.

Prix Évariste Jonchère

Section
Sculpture

Créé par Lucienne Jonchère Debiol, son épouse, en mémoire de son mari, sculpteur (1892-1956).

Ce prix est destiné "à un sculpteur statuaire figuratif âgé d'au moins 30 ans."