Jérôme Delépine — Prix Eddy Rugale Michailov 2016

Section
Peinture

L’abstraction ou une peinture qui s’en rapproche peut être éloquente ; elle existe dans la nature. C’est ainsi que Jérôme Delépine s’attache à traduire les paysages dans leur quintessence et cependant identifiables.

On devine un peintre patient, à l’écoute du site qui l’a ému et dont il transmet l’atmosphère tout en s’éloignant d’une représentation précise. Il sublime le lieu qui a déclenché chez lui le désir d’exprimer les sensations éprouvées devant les vastes espaces souvent exécutés en un clair-obscur qui s’oppose à un ciel lumineux. A bien observer cette œuvre on découvre peu à peu des références au réel : arbres, herbes folles suggérés par un fin pinceau. Il en émane un beau sentiment de la nature. Elle est ici représentée pour elle-même dans une sorte de gestualité en particulier pour des ciels encombrés de nuages ou transparents, nimbés de lumière. Parfois les tons se confondent, créent un certain flou.

L’on ne s’étonne pas que Jérôme Delépine travaille en musique ,elle nourrit aussi son art  à travers des harmonies colorées, toujours justes. Dans le même esprit il réalise des portraits auréolés de tons fondus et au regard fort  expressif. Toute cette création est silence et beauté. 

Prix Eddy Rugale Michailov

Section
Peinture

Créé par M. et Mme Fernand Rugale en mémoire de leur fils artiste peintre (1942 - 1985).
Ce prix est destiné « à un jeune artiste pour une œuvre d’imagination colorée, huile ou acrylique uniquement ». Ce prix est éventuellement divisible.