Jean-Pierre Tingaud — Prix Kiyoshi Hasegawa 2011

Section
Gravure

Les œuvres de ce graveur affirment chacune une imagination forte. Sans céder à la description, elles évoquent des lieux et des souvenirs, des chimères aussi, dans un travail au burin et à la pointe sèche notamment.

Regardant ces feuilles l’on découvre un large champ créatif dans des compositions parfaitement ordonnées et libres de contraintes pesantes. Le trait, parfois péremptoire, s’avère toujours expressif. Dans cette abstraction complétée de quelques signes figuratifs, chacun peut à sa guise interpréter l’image proposée.

Cette réalité indécise oscille entre le perceptible et l’inconnu, ainsi Jean-Pierre Tingaud fait-il émerger de sa pointe acérée des mondes inventés, symboliques dans d’intéressantes textures. On devine un travail patient pour exprimer au plus près ses désirs plastiques et son rêve intérieur.

L’artiste ménage volontiers de larges plages blanches qui illuminent l’ensemble de la composition réalisée en tracés vivants, énergiques de stries parallèles et encrage de noir profond qui se juxtaposent créant une atmosphère onirique, poétique aussi parfois.

La gravure oblige à une discipline rigoureuse et cette lutte avec le matériau à la conclusion incertaine motive l’artiste , une vibration allègre habite sa création.

Prix Kiyoshi Hasegawa

Section
Gravure

Créé par Janine Buffard et Yves Dodeman, en hommage à leur grand-oncle, le peintre graveur Kiyoshi Hasegawa (1891 - 1980).
Ce prix est à décerner à un artiste résidant en France qui devra présenter dix estampes monochromes.