Serge Marzin — Prix Paul Gonnand 2019

Section
Gravure

Cette oeuvre est empreinte de ce regard intérieur qui confère à chaque planche une forte intensité, une rare densité.

Très tôt Serge Marzin a manifesté un goût pour le dessin qui ne l’a jamais quitté. Après avoir suivi les cours du soir de l’Ecole Boulle, il a appris la technique de la gravure, essentiellement le burin, en observant le travail d’un artiste. En un tracé énergique et maîtrisé dans lequel il révèle son besoin de liberté, cet artiste grave des œuvres vivantes témoignant de son indépendance dans le choix des thèmes qu’il réalise en un graphisme expressif. Dans un tracé presque gestuel il exalte les valeurs du noir et du blanc. Sous cette énergie se devine sa sensibilité.

Le travail du burin exige un sens du dessin et une attention extrême. Serge Marzin maîtrise la densité de l’encre. Il évoque le mystère de la vie, de la nature et parfois exprime la spiritualité. On la ressent devant « Dissolution » où le corps du Christ crucifié émerge en partie de traits ondulants et puissants dans une composition discrètement colorée d’ocre.

 Authentique apparaît l’œuvre de ce graveur.

Prix Paul Gonnand

Section
Gravure

Créé par Henriette Gonnand en souvenir de son mari, graveur (1899 - 1973).

Ce prix, destiné à « un graveur au burin de nationalité française », est éventuellement divisible.