Philippe Lejeune (1924 - 2014)

Peinture
-

Peindre, c’est travailler pour l’incertain.

Philippe Lejeune


Philippe Lejeune est l'aîné d'une famille de 3 garçons. Il fait ses études au collège Stanislas à Paris et devient un familier du Louvre. Encouragé par ses parents dans la voie artistique, il rencontre Maurice Denis en 1941. A 16 ans, le choix du métier de peintre est une évidence. Il est accepté cette année là par Denis et Desvallières aux Ateliers d'art sacré de la place de Furstenberg. A partir de 1945, il fréquente l'atelier de Jean Souverbie.
Marié en 1951 à Geneviève Dormann et père de trois filles, il réalise à cette époque de nombreux vitraux et décors d'églises. Dès 1960, sa peinture est régulièrement exposée Galerie Charpentier, Galerie de Paris, Galerie Durand-Ruel...
En 1969, il ouvre un atelier municipal d'Arts plastiques à Etampes et en 1970, un atelier de peinture à la prison de Fleury-Mérogis. En 1974, il est nommé "sur oeuvres" Conservateur du musée d'Etampes. En 1983, il est lauréat du prix L-G Baudry de la Fondation Taylor. En 1989, il reçoit la Médaille d'Honneur des Artistes français. En 2006, il est honoré de la Légion d'Honneur.
Philippe Lejeune était vice-président de la Fondation Taylor depuis 1989.

Cette rétrospective présente une cinquantaine d’œuvres dont une vingtaine de grands formats jusqu’alors très peu exposés.