Ingrid Stübinger — Prix Adolphe Gumery 2018

Section
Peinture

Dans cette intéressante interprétation, la nature conserve sa vérité. C’est un chant d’amour de l’artiste pour des paysages observés avec attention. Ingrid Stübinger a suivi des études littéraires et linguistiques et n’a pu suivre de formation en peinture mais, sans se décourager, elle a toujours peint. A l’instar des impressionnistes, elle évoque la campagne à toutes heures du jour, elle en restitue l’ambiance et le site apparaît différent suivant le moment choisi ; la lumière se fait plus ou moins intense sur chemins et collines. Une figuration allusive et puissante évoque la nature en longues touches appuyées, gestuelles qui captent l’âme du lieu. Dans cette œuvre fortement rythmée où les ciels sont souvent largement travaillés, l’artiste fait ressentir l’ampleur de l’espace aussi bien que le vent secouant des arbres au dessin esquissé par des masses. On ressent l’admiration de ce peintre pour la nature qu’elle peint telle qu’en elle-même, rustique, soumise aux éléments. Ingrid Stübinger la saisit en des angles personnels, en un chromatisme où dominent les terres sombres, les bleus, les jaunes. Cette œuvre est révélatrice d’un vrai tempérament de peintre et d’une grande  sensibilité.

Nicole  LAMOTHE

Prix Adolphe Gumery

Section
Peinture
Dessin

Créé par l’Association des amis du peintre Adolphe Gumery (1861 - 1943).
Décerné tous les deux ans alternativement en peinture et en dessin, il récompense un artiste dont l’œuvre ou partie de l’œuvre illustre le thème du voyage, proche ou lointain et qu’il soit réel ou imaginaire.