Ayuko Enomoto — Prix Taylor (dessin) 2015

Section
Dessin

En un tracé volontaire légèrement géométrisé les nus s’imposent un peu à la manière d’une sculpture. L’artiste joue des puissants contrastes, du noir fort, du blanc qui confèrent une indéniable présence aux modèles.

La chair apparaît irriguée de vie dont la lumière est la source et les corps affirment leur plénitude voluptueuse. En France depuis 2000, c’est aux Beaux-Arts de Yokohama que Ayuko Enomoto a étudié. L’on est frappé par la puissance que dégage son écriture affirmée et légèrement stylisée. Cette artiste ne recherche pas le détail mais saisit une attitude, l’expression d’un corps.

Jeune femme assise, abandonnée à sa rêverie ou conquérante, sûre de sa beauté en plein épanouissement ces différents caractères sont intelligemment interprétés. L’artiste les travaille sur le papier sans dessin excessif laissant à la lumière le soin de modeler les volumes. Les corps se détachent de fonds indécis travaillés avec fougue et une grande liberté. D’inspiration classique ces dessins révèlent la tentation de Ayako Enomoto pour une abstraction lisible comme en témoigne une maternité ébauchée à grands traits et réalisée avec la même exigence de contrastes du noir et du blanc.

Prix Taylor (dessin)

Section
Dessin

Créé par décision du Comité, il est destiné à récompenser des œuvres sur papier.
A partir de 2019, ce prix est destiné à un aquarelliste.