Adela Burdujanu — Prix Joël Dabin 2015

Section
Peinture

La ville, ses rues vivantes, ses passants éphémères, son habitat vus par cette artiste n’ont rien de conventionnel.

Réel-rêvé éternelle question ; Adela Burdujanu la pose à travers des toiles vigoureuses, vivantes exécutées en une figuration gestuelle, dynamique. De longues touches apparentes créent le dessin sans description minutieuse et l’atmosphère des lieux choisis est présente ;ce sont des instantanés de vie.

Des scènes de l’espace urbain sont ici restituées avec la personnalité de cette artiste :famille et enfants, jeunes couples ou passagers en attente d’un bus, tous ces moments du quotidien auxquels nous n’attachons plus d’importance Adela Burdujanu  les reconstitue dans l’intemporalité, l’anonymat. Ces « vibrations variées » comme elle nomme son  travail lui permettent d’appréhender l’espace commun qu’est la ville, de se l’approprier et de le restituer par son art. Si le noir se révèle primordial dans la gamme colorée, elle l’éclaire de lumineuses transparences, de reflets sur l’eau sous l’effet de la lumière. L’artiste reconstitue la réalité sans la trahir ;elle en conserve l’esprit et ajoute sa part de réflexion, d’imaginaire aussi.

Prix Joël Dabin

Section
Peinture

Créé par l'Association Art & Énergies en mémoire de Joël Dabin, peintre (1933-2003).
Ce prix est destiné à un « peintre de synthèse privilégiant le mouvement, la matière et la couleur ».