Dongni Hou — Prix Monique Baroni 2016

Section
Peinture

Cette jeune artiste d’origine chinoise a étudié l’art dans le nord de la France avant d’obtenir un master II de peinture à l’huile à l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg. De ces enseignements différents elle a réalisé une synthèse.

Dongni Hou s’attache à la personne humaine dans des portraits de jeunes femmes, d’enfants qui emplissent la toile de leur présence. Les yeux expressifs animent les visages à l’ovale régulier, au teint délicatement coloré. On admire le naturel des modèles dans ces œuvres qui cependant n’ont rien de photographique. A l’huile ou à l’aquarelle l’artiste campe la personnalité, le charme, la grâce de chacune.

Ces portraits d’inspiration classique émanent de l’attention du peintre portée à chaque être toujours accompagnée d’ailleurs d’un animal, singe ou cygne, que Dongni Hou peint avec tendresse. Elle exprime l'attachement de ces jeunes femmes à ces compagnons. De la palette sobre : noir, vert sombre émerge le visage dans la lumière. Délicates sont les aquarelles, plus libres, transparentes dans lesquelles quelques tracés dynamiques créent la forme. Et lorsque cette artiste évoque un singe elle lui confère une réelle humanité.