Jean-Maxime Relange — Prix Maryse Anderbouhr 2016

Section
Peinture

Généreuse, vivante, haute en couleurs cette peinture chante la joie d’exister, de parcourir le monde et d’en traduire la richesse sur la toile.

C’est bien tout cela que nous apporte l’œuvre si riche de Jean-Maxime Relange. Une création bouillonnante comme il l’est lui-même, dynamique, sincère. Il semble que, pour lui, peindre est une seconde nature, qu’il ne pourrait vivre sans créer et l’on partage ces émotions avec lui. Vues d’Islande ou du Japon, bords de mer animés ou « manifs », l’artiste s’intéresse à tout ce qui l’entoure. Ce n’est pas une photographie mais la sensation primitive, le bonheur devant la beauté, la découverte de paysages grandioses. Le peintre en donne une vision d’ensemble, ne s’attache qu’à l’essentiel dans une écriture très personnelle, dense aussi afin de restituer ces visions qui l’ont enchanté ou surpris.

Ignorant le détail Jean-Maxime Relange évoque également de vivantes silhouettes en longues touches emportées qui cinglent la toile ; mais ce sont encore cascades, pont japonais, mouettes en un envol gracieux. Libres, ces compositions respectent le thème choisi traité en éclatantes tonalités de la palette qui s’accordent parfaitement.

Jean-Maxime Relange est un artiste passionné, ses tableaux en témoignent.

Prix Maryse Anderbouhr

Section
Peinture

Créé par Paul Anderbouhr, peintre, (1909 - 2006) en mémoire de son épouse.
Il est réservé à un peintre paysagiste, femme ou homme âgé de plus de 60 ans, «... en souvenir d’une femme d’artiste ...».