Guido Maggiori

Dessin
-

Propos sur le dessin :

Le Gigantisme et le monument ont toujours existé. Tout au plus, ils cohabitent. Mais… ne « s’entendent jamais ». Dans mes représentations   j’établis volontairement le combat des échelles et ce ! Dans une perspective normale réelle.
Gigantisme et monumental s’affrontent, s’avoisinent en permanence dans le plan.
Le gigantisme est cette simplification brutale, « imposée » dans l’époque actuelle, le monumental s’exprime d’épure, ma quête personnelle de forme au service de l’environnement et l’espace tente de nous rassembler de leur simple signe.

Cit. Guido Maggiori

Autodidacte, au début des années 60, il s’essaie au dessin, à la peinture et la sculpture.

Dans les années 75, travaille sur différents projets : tapisserie, orfèvrerie, muralisme.