Ysabel Mavit — Prix Madeleine Couderc 2021

Text  by Nicole Lamothe

Section
Peinture

Un hymne à la nature dans sa grandeur, sa solitude, son énergie qui palpite de mille bruissements vus par le regard admiratif du peintre, entraîne le spectateur dans une méditation devant ces éléments.

En une écriture gestuelle d’une belle ampleur, habitée de passion, Ysabel Mavit saisit le site dans sa vérité première, loin d’une figuration qui peut restreindre le regard. Elle livre sa vérité dans des sites épurés où ne demeurent que la force du vent sur les arbres, les vastes étendues entre ombre et lumière. Cette œuvre, parfois à la limite de l’abstraction, se révèle comme un chant d’amour, un chant poétique aussi.  Peinte avec ampleur cette nature est nourrie de souvenirs d’enfance passée à Saint-Malo où la mer, le vent toujours présents, offrent l’évasion, le silence dans cet environnement parfois rude comme il peut l’être en Bretagne. Entre ombre et lumière ces toiles possèdent une atmosphère prenante. Ysabel Mavit semble vivre au rythme de ces espaces dont elle traduit la densité. Parfois une lumière diaphane dialogue avec une ombre omniprésente permettant des contrastes saisissants dans cette nature en liberté où le temps semble suspendu. Intemporelle, cette œuvre frémit d’une vie que le langage poétique de l’artiste fait percevoir dans des compositions travaillées témoins de sa proximité avec ces lieux.

Prix Madeleine Couderc

Section
Peinture

Créé par décision du Comité en hommage à Madeleine Couderc. Ce prix est attribué dans la mêmes conditions que le prix Fernand Cormon et est donc destiné « un peintre français figuratif pour une œuvre de composition de préférence ».