Les présidents de l'association

Baron Taylor, président de 1844 à 1879

Edmond du Sommerard, président de 1879 à 1885

Architecte, peintre, historien de l’art, conservateur (Paris, 1817 –1885)
Fils du fondateur du musée de Cluny, Alexandre Du Sommerard, en est le premier conservateur et en
augmente considérablement les collections.
Il est membre de la commission des monuments historiques, membre du jury international des expositions universelles de Londres (1851, 1862), à partir de 1870, il est membre de la Commission supérieure des expositions internationales dont le siège est au musée de Cluny. Il est en 1877 membre fondateur de l’Union centrale des Arts décoratifs et en 1882, élu membre libre de l’Académie des Beaux-arts.

William Bouguereau, président de 1885 à 1905

Peintre, (La Rochelle, 1825 – 1905)
Formé à l’Ecole des beaux-arts de Paris, il obtient le Premier grand prix de Rome en 1850. Il travaille avec les marchands Durand-Rueil et Goupil dès les années 1860. Il est élu à l’Académie des beaux-arts en 1876. Il perd son épouse et deux de ses enfants en 1877. Il est membre fondateur et premier président de la Société des artistes français. A partir de 1888, il est professeur à l’Ecole des beaux-arts et à l’Académie Julian. Il usera de son influence pour permettre l’accès aux femmes aux institutions artistiques.

Albert Maignan, président de 1905 à 1908                               

Peintre (Beaumont-sur-Sarthe, 1845 – Saint-Prix, 1908)                 
Après des études de droit, il se consacre à la peinture auprès de Jules Noël, il intègre ensuite l’atelier d’Evariste Luminais. Il expose au Salon des Artistes français dont il obtient la médaille d’honneur en 1892, Il reçoit la médaille d’or à l’Exposition universelle de 1889. Il est nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1905.

Tony Robert-Fleury, président de 1908 à 1911

Peintre (Paris, 1837 – 1911)
Il se forme tout d’abord auprès de son père, le peintre Joseph Nicolas Robert-Fleury, puis à l’Ecole des beaux-arts de Paris (ateliers de Léon Cogniet et Paul Delaroche). Il enseignera à l’Académie Julian et succédera à Bouguereau à la présidence de la Société des artistes français. Il créera en 1896 le Syndicat de la propriété artistique. Il est nommé Chevalier de la Légion d’honneur en 1873.

Victor Laloux, président de 1912 à 1937

Architecte (Tours, 1850 – Paris, 1937)
Il entre à l’Ecole des beaux-arts de Paris en 1869 auprès de Louis-Jules André. La guerre de 1870 le force à interrompre ses études. Il obtient le Premier grand prix de Rome en 1878. Il succède à André à l’Ecole des beaux-arts en 1890. Il est élu membre de l’Académie des Beaux-arts en 1909, à la présidence de la Société des artistes français en 1910.

Emile Buland, président de 1937 à 1938

Graveur (Paris, 1857 – 1938)
Formé à l’Ecole des beaux-arts de Paris dans les ateliers de Cabanel et de Henriquel-Dupont, il obtient le Premier grand prix de Rome en 1880. Elu à l’Académie des Beaux-arts en 1925, il sera Président des cinq académies pour l’année 1935. Officier de la légion d’honneur.

Henri Delaage, président de 1938 à 1942

Architecte (Paris, 1900 – 1942)
Fils d'un architecte avec lequel il est associé à ses débuts; il est l’élève de Laloux et Lemaresquier à l'Ecole des beaux-arts de Paris, DPLG en 1929, il est inscrit à la Société des architectes diplômé du gouvernement (SADG) en 1932, à la Société centrale en 1936. Il est architecte des bâtiments civils et palais nationaux, et architecte en chef du ministère de la Reconstruction et de l'urbanisme, agréé pour la Manche.

Maurice Moisset président de 1942 à 1946

Peintre (Paris, 1860 – 1946)
Avocat de formation, il se consacre à la peinture en suivant les enseignement de Jules Lefebvre et Emile Charles Dameron. A partir de 1888, il participera régulièrement au Salon et exposera au Cercle Volney, à la galerie Georges Petit pour le Salon des arts. En 1924, il est nommé Peintre officiel de la Marine et admis à titre permanent au Cercle de l’Union artistique. Chevalier de la Légion d’Honneur.

René Patouillard-Demoriane, président de 1946 à 1952

Architecte (Toulouse 1867 – 1957)
Entre en 1883 à l’Ecole des beaux-arts, dans l’atelier Léon Ginain. Il est Premier Grand Prix d'Architecture en 1895. Avant la première guerre, il construit l’Ecole des Beaux-arts de Nancy, l’Institut agronomique, rue Claude-Bernard (Paris 5
e), et la banque de l’Indochine, bd Haussmann (Paris 9e). Après la seconde guerre, il participe à la reconstruction des régions dévastées dans les Ardennes. Il succède à Pierre André pour diriger un atelier d’architecture à l’Ecole des Beaux-arts entre 1930 et 1937. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur en 1910.

Edouard Marcel Sandoz, président de 1952 à 1971

Sculpteur, peintre (Bâle 1881 – Lausanne 1971)
Suit des études à l’Ecole des Beaux-arts de Paris auprès d’Antonin Mercié et de Jean-Antoine Injalbert. Il travaille divers matériaux, le marbre, le bronze, la céramique. Il fonde la Société française des animaliers en 1933 et crée l’Œuvre des enfants d'artistes et participe à la création de la Cité des Arts à Paris. Membre de l’Académie des Beaux-arts, il a été décoré du grade de commandeur de la Légion d’honneur.

Georges Cheyssial, président de 1971 à 1995

Peintre (Paris 1907 – 1997)
Il intègre à à 14 ans à l’Ecole des Beaux-arts dans l’atelier de Pierre Laurens et obtient le Premier grand Prix de Rome en 1932. Il réalise des décors pour le palais de la Découverte à Paris, des fresques pour la faculté des lettres de Toulouse, la faculté des sciences d'Orsay et la cité nouvelle de Villiers-sur-Marne. Il fut membre de l'Académie des Beaux-Arts, Président de la Société des Artistes français et conservateur du musée Jean-Jacques Henner à Paris.

Paul Ambille, président de 1995 à 2007                          

Peintre (Béziers 1930 – Arette 2010)
Il entre à l’Ecole des Beaux-arts dans les ateliers de Jean Dupas, Raymond Legueult et Edouard Goerg et obtient le premier grand Prix de Rome en 1955. En 1992 il obtient la Médaille d’or du Salon de la Marine et est nommé Peintre officiel de la Marine en 1993. Il fut Président de la Société des Artistes français, administrateur du Comité de Liaison des Salons et Syndicats d’Artistes auprès du Ministère des Affaires Culturelles, Membre de la Commission d’achats de l'Etat.

Arlette Le More, présidente de 2007 à 2010                             

Peintre (1930 – 2015)
Elle étudiera d’abord la sculpture à l’atelier de la Grande chaumière, puis entre à l’Ecole des Beaux-arts, section sculpture et art monumental, dans l’atelier de Alfred Janniot. Elle se forme ensuite à la peinture auprès de Claude Schurr à l’Académie Jullian. En 1987, elle devient Chef d’atelier à l’Académie de Port-Royal. En 1982, elle est membre fondateur du groupe des 109, qu’elle présidera de 1989 à 1996.    

Jean-François Larrieu, président depuis 2010                         

Peintre (né à Tarbes en 1960)
Débutant très jeune la peinture, son œuvre fait rapidement l’objet d’expositions muséales, musées d’Art contemporain de Moscou et de Saint-Pétersbourg en 1991, musée de Beyrouth en 1993, Musée d’Art moderne de Tokyo et Musée d’art informel de Nagawamura en 1994, Musée des Beaux-arts de Shanghai en 1995, Musée des Beaux-arts de Bordeaux en 1998, Musée national de Chine à Pékin en 2001, Musée national de Taïwan et Musée des Beaux-arts de Kaoswing en 2004. Il préside le Salon d’Automne de 1995 à 2004 et est co-fondateur en 2006 d'Art Capital, Grand Palais Paris.