Jacques Rieu — Prix Andreï-Graec 2012

Section
Sculpture

Bois, marbre ou pierre, cet artiste les maîtrise parfaitement ; il semble passer avec aisance de l'un à l'autre. Si certaines de ses créations appartiennent à une démarche classique, Jacques Rieu y ajoute sa vision créative personnelle.

Il profile discrètement la structure de ses sculptures en pierre de Comblanchien qui, certaines, possèdent la beauté des oeuvres religieuses du Moyen Age. On retrouve l'énergie de l'âme primitive dans une belle franchise du rythme.

Saisissants et superbes de vérité, les crânes du Néandertal en pierre travaillée striée de petites lignes horizontales vivifiant la matière. L'on retrouve cette force force expressive avec les crânes d'animaux en bois poli où là encore dialoguent pleins et vides. Ce sculpteur ne choisit pas toujours des sujets faciles, il les apprivoise par la beauté des lignes, une surface lisse ou animée. Il lui arrive aussi d'évoquer en marbre de Carrare des silhouettes de nus féminins assis porteuses de leur mystère en un style pur et schématique.

Prix Andreï-Graec

Section
Sculpture

Créé par René Andreï, sculpteur (1906-1987). Ce prix est attribué dans les mêmes condition que le prix Charles Malfray et est donc destiné « à un sculpteur de nationalité française, âgé d’au moins 52 ans, dont l’œuvre se rattache à l’Ecole française traditionnelle.»

Les prix Charles Malfray et Andréï-Graec sont attribués en alternance d'une année sur l'autre avec les prix Taylor de sculpture.