Frédéric Brigaud — Prix Charles Malfray 2010

Section
Sculpture

L’invention parcourt cette œuvre dans laquelle perce souvent l’humour. En conteur, Frédéric Brigaud nous incite à le suivre dans son monde où imaginaire et réel étroitement liés donnent à ses sculptures un caractère éminemment personnel et souvent poétique.

Cet artiste facétieux à ses heures, témoigne d’une véritable invention. Ses bronzes vivants, aux lignes dynamiques, aux volumes d’une belle plénitude emportent ailleurs. Avec aisance il capte le mouvement, celui d’un lièvre marchant, à la fière allure auquel il confère une présence humaine en un modelé sensible. Prenant parfois ses thèmes dans la Bible ou dans la littérature, il s’approprie le héros, le façonne selon son imagination, ainsi le roi Salomon ou Sindbad dans sa barque. Tout est vie dans cette sculpture aux lignes harmonieuses qui va bien au-delà de l’anecdote et témoigne de l’inventivité permanente de Frédéric Brigaud avec sa part de rêve, d’insolite.

 

 

Prix Charles Malfray

Section
Sculpture

Créé par René Andreï en mémoire de Charles Malfray, sculpteur (1887-1940). Ce prix est décerné « à un sculpteur de nationalité française, âgé d’au moins 52 ans, dont l’œuvre se rattache à l’Ecole française traditionnelle.»

Les prix Charles Malfray et Andréï-Graec sont attribués en alternance d'une année sur l'autre avec les prix Taylor de sculpture.