Velimir Trnski — Prix Maryse Anderbouhr 2020

Texte de Nicole Lamothe

Section
Peinture

Chez Velimir Trnski le rêve rejoint souvent la réalité dans des toiles inspirées par son vécu, par la légende ou la lecture. Grand voyageur, il a parcouru L’Europe, Grèce, Italie, Espagne, mais encore l’Egypte, la Syrie, les Etats-Unis et le Canada. Ces diverses civilisations ont forgé sa création, sa réflexion. De ses études de graphiste à Amsterdam, il a conservé la finesse, la précision du trait. Les jeunes femmes au délicat visage possèdent une réelle élégance. Toutes en retenue, peintes dans la sobriété d’une palette d’ocres nuancés, elles possèdent grâce et distinction. Elles apparaissent aussi sensuelles dans des nus dont les formes généreuses cernées d’un tracé discret, vivent dans la lumière.

La chaleur d’intérieurs aux nombreuses lampes et leur ombre alignées sur des tables ou encore assiettes, verres, couverts dans un désordre voulu peints en une perspective plongeante, sont une invitation à un repas futur, décrivent un univers intimiste. Dans un monde réinventé. Velimir Trnski se révèle sensible à ce qui l’entoure ; il n’est pas étonnant que la nature se retrouve dans des compositions sobres, travaillées dans la chaleur d’orangés, de feu pour des champs d’oliviers ;des œuvres qui pourraient s’apparenter au vitrail. Nymphéas, sous-bois sont traités dans une vision personnelle.

Prix Maryse Anderbouhr

Section
Peinture

Créé par Paul Anderbouhr, peintre, (1909 - 2006) en mémoire de son épouse.
Il est réservé à un peintre paysagiste, femme ou homme âgé de plus de 60 ans, «... en souvenir d’une femme d’artiste ...».