Sylvie Falconnier — Prix Andreï-Graec 2016

Section
Sculpture

Diplômée de l’Ecole Camondo Sylvie Falconnier a suivi un chemin personnel qui a enrichi encore a création. Designer, elle s’est intéressée également au graphisme tout en suivant une formation de peinture et de dessin. Enfin la découverte du travail de la terre, de cette troisième dimension l’a emporté.

Elle a eu raison de se consacrer à cette expression dans laquelle elle révèle sa ferveur, son désir d’exprimer le plus profond de l’être, de transmettre son émotion dans la lignée des maîtres modernes. Sans doute est-elle une admiratrice de Giacometti, cela est visible dans quelques Têtes masculines. Un intéressant travail de la matière avec des rajouts de terre communique à l’œuvre une forte densité. Ses nus féminins n’obéissent pas forcément aux canons de la beauté ; ils sont touchants par leur vérité, leur naturel. Il y a là une vision intérieure de l’artiste. Ces personnages nous semblent habités par des sentiments divers : réflexion, interrogation.

Sans s’attarder à la forme Sylvie Falconnier sculpte les corps masculins ou féminins dans l’essentiel de leurs volumes. On perçoit sa passion à modeler la matière, à la conduire aux sentiments à transmettre.

Prix Andreï-Graec

Section
Sculpture

Créé par René Andreï, sculpteur (1906-1987). Ce prix est attribué dans les mêmes condition que le prix Charles Malfray et est donc destiné « à un sculpteur de nationalité française, âgé d’au moins 52 ans, dont l’œuvre se rattache à l’Ecole française traditionnelle.»

Les prix Charles Malfray et Andréï-Graec sont attribués en alternance d'une année sur l'autre avec les prix Taylor de sculpture.