Pierre Laigret — Prix Fernand Cormon 2021

Texte de Nicole Lamothe

Section
Peinture

Fort à l’aise dans les très grands formats qu’il peint à la fresque, ces vastes surfaces permettent à ce peintre d’évoquer avec ampleur des scènes de mythologie dans la beauté de son écriture.

Pierre Laigret réécrit les grands récits de notre histoire tant mythiques que religieux ou profanes, toujours avec la même fougue en une intelligente réinterprétation du thème choisi. Dans une figuration personnelle où le dessin se fait tour à tour assez précis ou plus libre, il traduit l’essentiel. Qu’il évoque les douze travaux d’Hercule avec une forte puissance, les Pommes d’Or du jardin des Hespérides Saint Georges et le dragon ou les troupeaux de Geryon, tout est vie, ardeur avec une extraordinaire présence des personnages et animaux. C’est encore une émouvante et singulière Crucifixion dans laquelle la Croix se confond avec le corps du Christ.

Ces tableaux retiennent l’attention par l’énergie qui les anime, la vitalité, la vérité qui s’en dégagent associées à la beauté  d’une gamme colorée de rouges assourdis, de bleus, de blanc-grisé. Excellent dessinateur, ce peintre communique un souffle profond à son œuvre vigoureuse, poétique ou expressive que l’on retrouve  dans nombre de ses compositions tel « Le Lion de Némée »,une bête redoutable que Pierre Laigret évoque  en furie au moment où il est étranglé par Hercule. Entre tradition et modernité, cet art impressionne, révèle la superbe créativité de l’artiste.

Prix Fernand Cormon

Section
Peinture

Créé par Madeleine Couderc, en hommage à son père Fernand Cormon, peintre (1845 - 1924).
Ce prix est à décerner à « un peintre français figuratif pour une œuvre de composition de préférence ».