Masao Hajima — Prix Fernand Cormon 2020

Texte de Nicole Lamothe

Section
Peinture

Sous une ombre légère et dans le silence, Paris, portraits, natures mortes exécutées en une palette discrète, Masao Hajima exprime sa sensibilité, sa vision intime des êtres et des lieux.

Après des études artistiques à Tokyo, il entre à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris en 1974,il ne quittera plus la capitale. Chaque quartier de la ville minutieusement traité est le fruit d’une longue observation et de l’admiration pour les monuments qui en font la richesse et que l’habitude de les côtoyer nous prive de redécouvrir. Il offre un regard personnel de la ville noyée dans une brume légère en des gris-bleutés, des ocres qui en accroissent le charme en une rare finesse d’écriture. Il note les détails essentiels sous une lumière diffuse, sensible qui dialogue avec une ombre légère.  

Contemplatif, Masao Hajima exprime l’âme des sites qui le touchent. Sous son pinceau les toits avec leurs cheminées typiques sont magistralement rendus. Dans la même approche plastique il aborde les portraits en un travail personnel de la matière et avec une grande humanité. Quant aux natures mortes, ce sont des pages poétiques dans lesquelles réalité et rêve se rejoignent en des traductions cependant si proches de la vérité. Sous ce voile discret et une lumière atténuée il immortalise la beauté, la sérénité du quotidien dans la discrétion de sa palette aux accents lumineux. Il excelle à rendre l’impalpable de l’atmosphère.

Prix Fernand Cormon

Section
Peinture

Créé par Madeleine Couderc, en hommage à son père Fernand Cormon, peintre (1845 - 1924).
Ce prix est à décerner à « un peintre français figuratif pour une œuvre de composition de préférence ».