Lionel Guibout — Prix Renée Bernard 2010

Section
Peinture

L’osmose est profonde entre cet artiste et la nature, avec l’arbre en particulier dont il semble connaître les mystères, la vie secrète. Seul le plus souvent, imposant au premier plan de la composition, il vit sous le pinceau de Lionel Guibout qui trouve dans la technique mixte la possibilité de rendre avec vérité un tronc, sa structure, son écorce.

Le peintre ne recherche pas l’élégance de feuillages légers, il s’intéresse à la beauté un peu sévère du tronc et de ses ramures, puissant, vénérable, qui a vécu. Car c’est bien la vie de ce végétal qui semble passionner Lionel Guibout dans une représentation tout à la fois fidèle et personnelle. Il cherche à restituer « l’âme » et l’on est pris par cette beauté, l’arbre devient personnage.

Avec maîtrise cet artiste traduit la rugosité du bois, ses aspérités et sa vitalité en une gamme colorée d’ocres et de terres parfois illuminées d’une lueur orangée ou par un feu dévorant. Regardant cette œuvre, on croit percevoir l’humus, l’atmosphère forestière. Sans ambages, dans la beauté simple d’une vérité personnelle et respectueuse, le peintre exprime son amour et son admiration que l’on partage.

Prix Renée Bernard

Section
Peinture

Créé par Renée Bernard, peintre (1906 - 2004).

Ce prix devra récompenser un artiste de talent dont les travaux révèlent une science de la composition ainsi qu’un souci particulier de l’harmonie des couleurs (réalité transfigurée, inspiration, poésie et sensibilité).