Judith Rothchild — Prix Kiyoshi Hasegawa 2010

Section
Gravure

Des noirs veloutés, profonds surgissent vases et pots, fleurs baignés de clair-obscur, égayés ici ou là de blanc grisé; une beauté intense due à la merveilleuse alchimie de la manière noire.

Avec quelle minutieuse patience l’artiste prépare-t-elle le métal, l’entame ; de cette préparation dépend la réussite. Cette œuvre silencieuse est témoin de l’observation de Judith Rothchild sur les choses : fleurs, fruits, légumes ou vases décorés, sur le monde. Une œuvre apaisée dans laquelle le motif se dévoile doucement entre ombre et lumière en une palette de valeurs doucement déclinées.

Toute la sensibilité du graveur s’exprime dans ces compositions à l’intelligente figuration, aux richesses infinies que l’on décrypte en un tête-à-tête avec la composition. Parfois le dessin apparaît d’une manière presque imperceptible en filigrane. Judith Rothchild propose une remarquable alchimie du noir aux richesses multiples et de traces légères du blanc dans ses œuvres intimistes.

Prix Kiyoshi Hasegawa

Section
Gravure

Créé par Janine Buffard et Yves Dodeman, en hommage à leur grand-oncle, le peintre graveur Kiyoshi Hasegawa (1891 - 1980).
Ce prix est à décerner à un artiste résidant en France qui devra présenter dix estampes monochromes.