Jim Monson — Prix Jean Chièze 2022

Texte de Nicole Lamothe

Section
Gravure

Couleurs vives et joyeuses, dynamisme de l’abstraction, invention, ces bois gravés retiennent d’emblée le regard.

Né à Minneapolis, Jim Monson a tout d’abord étudié la peinture puis, en 1965, il découvre la gravure à l’Université de l’Iowa. Dès lors son avenir est tracé, il s’exprimera dans cette discipline. Souhaitant perfectionner sa formation il se rend à Paris et étudie auprès de Stanley Hayter. Il choisit de réaliser des gravures sur bois, un travail patient qui nécessite une grande dextérité et dont il a aujourd’hui la maîtrise. Le bloc de bois de tilleul est gravé à la gouge ;il arrive à l’artiste de passer près de 40 fois l’œuvre sous la presse. Sa gravure est généralement conçue à partir d’une aquarelle par laquelle il définit la gamme colorée.

Ses compositions abstraites obéissent à un ensemble de géométries, droites et courbes sur fond d’explosion couleurs. La vie palpite dans ces créations nées de l’imagination sous-tendue par les événements de l’existence. Formes et couleurs se répondent dans une entente parfaite. A chacun d’interpréter cette création vivante, complexe aussi. Il arrive qu’apparaisse une figuration sensible et très personnelle lorsqu’il interprète des fleurs, toujours dans l’originalité de la création, dans une entente entre géométrie et nature. Cette œuvre est nourrie par l’expérience de différents moments de la vie.

Prix Jean Chièze

Section
Gravure

Créé par l’Association Jean Chièze (1898 - 1975).
Décerné tous les deux ans, il est destiné à récompenser un graveur sur bois.