Jean-Michel Fichot — Prix Charles Malfray 2012

Section
Sculpture

Intéressante, la sculpture de cet artiste : figurative dans son essence, elle conserve cette part d'imprévu, d'originalité qui séduit. Et son goût d'un travail par série témoigne de son désir d'approfondir les thèmes choisis.

Imposantes, leurs volumes généreux évoqués dans la douceur de courbes, les Nus couchés possèdent une présence singulière. Jean-Michel Fichot amplifie les volumes du corps qui devient monumental. Sensuelles, parfois offertes, ces jeunes femmes semblent sûres de leur charme. L'artiste rythme doucement ces corps généreux d'où émane une intense sensualité et sur lesquels s'accroche la lumière. Dans la matière discrètement travaillée apparaissent quelques aspérités qui animent le bronze.

Avec les Enlèvements, jeunes femmes sur des chevaux cabrés dans un beau mouvement, l'on retrouve le goût de ce sculpteur pour les formes d'une belle plénitude. La sculpture, ici, devient statuaire dans cette oeuvre qui se situe entre tradition et modernité.

Prix Charles Malfray

Section
Sculpture

Créé par René Andreï en mémoire de Charles Malfray, sculpteur (1887-1940). Ce prix est décerné « à un sculpteur de nationalité française, âgé d’au moins 52 ans, dont l’œuvre se rattache à l’Ecole française traditionnelle.»

Les prix Charles Malfray et Andréï-Graec sont attribués en alternance d'une année sur l'autre avec les prix Taylor de sculpture.