Christophe Charbonnel — Prix Évariste Jonchère 2010

Section
Sculpture

Sans nul doute, Christophe Charbonnel s’inscrit dans la tradition des grands sculpteurs du passé y ajoutant sa modernité. Monumentales, ses figures possèdent une énergie puissante, résultent d’un dialogue intense avec la matière qu’il faut écouter et dompter.

Porteuses d’une beauté grave, de l’intensité des sentiments, ces œuvres retiennent le regard devant les esclaves résignés , un fier Cavalier ou l’Homme ailé. Chacun de ces êtres impressionne par la concentration du visage, sa vérité,sa force intérieure. Il y a quelque chose de sacré dans cet art,de symbolique aussi : l’homme ou la femme esclaves ne sont-ils pas l’image d’une détresse à enfouir au plus profond de soi ?

Sur ces bronzes  travaillés coule la lumière qui s’accroche parfois à quelque grain ; une tension interne habite les volumes vivants et denses en une belle franchise du rythme, révélant la force créatrice de cet artiste. Ses personnages apparaissent comme un modèle universel. Une sculpture de chair et d’âme dans laquelle transparaît la vérité, la fierté de l’être dans une œuvre sobre et grandiose.

Prix Évariste Jonchère

Section
Sculpture

Créé par Lucienne Jonchère Debiol, son épouse, en mémoire de son mari, sculpteur (1892-1956).

Ce prix est destiné "à un sculpteur statuaire figuratif âgé d'au moins 30 ans."