Christiane Vielle — Prix Kiyoshi Hasegawa 2016

Section
Gravure

Les paysages abstraits, lyriques exécutés à l’eau-forte résultent d’une nature mémorisée gravée avec une liberté absolue.

Chacune des œuvres aux élans poétiques obéit à une géométrie vigoureuse à travers d’amples rythmes structurés qui créent la notion d’espace. En une écriture nerveuse où les surfaces sont marquées de stries Christiane Vielle lauréate de la Casa Velasquez où elle a résidé deux ans, révèle sa virtuosité dans le maniement de la pointe. Sous de savantes lumières apparaissent la densité de ce qui pourrait être des roches et la subtilité des dégradés du noir profond au gris magnifiés par le blanc du support et qui dégagent une sorte de flamboyance.

L’artiste invite à un voyage fantastique, à une rêverie aussi dans cette réalité fantasmatique. Elle unit rigueur et audace en une gestualité contrôlée qui permet à chacun de reconstituer son propre paysage. Dynamiques, d’une grande franchise de style ces gravures s’imposent au regard par la force tellurique parfois, l’intensité qui s’en dégage autant que par leur esthétique. Elles sont comme une promenade dans l’univers cet inconnu.

Prix Kiyoshi Hasegawa

Section
Gravure

Créé par Janine Buffard et Yves Dodeman, en hommage à leur grand-oncle, le peintre graveur Kiyoshi Hasegawa (1891 - 1980).


Ce prix est à décerner à un artiste résidant en France qui devra présenter dix estampes monochromes.