Alain Marie — Grand Prix Léon-Georges Baudry 2018

Section
Peinture

La représentation à l’érotisme plutôt sulfureux de ces jeunes femmes offertes, alanguies, sensuelles, exerce une fascination par leur présence sur la toile, la puissance avec laquelle elles sont évoquées.

Formé à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, enseignant, Alain Marie pose un regard expressionniste sur le nu féminin et l’on retrouve une certaine filiation avec l’œuvre du peintre Egon Schiele dans sa liberté d’expression. Avec talent et une sincérité indéniable, il brosse avec une certaine crudité jamais vulgaire, sans provocation, des jeunes femmes qui ne cachent rien de leur anatomie accrochant la lumière. Elles semblent dans l’attente. Ainsi l’artiste pose-t-il un regard très personnel sur l’univers féminin. Le contour des corps légèrement géométrisés semble parfois découpé au couteau avec des arêtes vives adoucies par un fort chromatisme d’ocres, de bruns, de rouges lumineux dans la densité de la matière. Le sculpteur qu’a été ce peintre se retrouve dans quelques-uns de ses nus à la présence presque tactile.

Il est une autre facette de la création d’Alain Marie : les natures mortes aux bouteilles et carafes. Tout ici est sérénité, silence, une invitation à savourer l’instant. Dans cette vision intimiste, il ordonne la composition ; projetés en premier plan, les objets vivent peints en longues touches dans une pâte fluide animée par la lumière qui fait rayonner la palette. Alain Marie excelle à recréer des atmosphères dans la vérité et la liberté de son écriture.
 

Grand Prix Léon-Georges Baudry

Section
Peinture
Sculpture
Gravure
Destiné « à un artiste français connu, homme ou femme, âgé de 55 ans minimum, peintre ou sculpteur de préférence et d’un réel talent figuratif pour la qualité de l’ensemble de son œuvre ».