Teruhisa Yamanobe — Prix Eddy Rugale Michailov 2011

Section
Peinture

Œuvre patiente, intimiste que celle-là, d’une belle sensibilité et éloignée d’une quelconque sensiblerie. Contemplatif, Teruhisa Yamanobe livre ses émotions devant quelques fruits, un paysage, dans la discrétion d’un chromatisme atténué. Ainsi tente-t-il de révéler l’invisible, l’au-delà de l’apparence dans des toiles discrètes, feutrées parfois, où les éléments de la composition se déchiffrent peu à peu.

En un dessin plutôt allusif, il retrouve l’atmosphère paisible d’une campagne tranquille que pas un être humain, pas un oiseau ni même un vent léger ne viennent troubler. Il utilise un dégradé de verts, terres, ocres clairs qui s’harmonisent avec bonheur sous une délicate luminosité et ce flou presque imperceptible que l’on retrouve dans les natures mortes.

Lorsqu’il peint nus et portraits, Teruhisa Yamanobe retrouve ce même regard de contemplation ; il scrute le modèle afin d’arriver au plus près de la vérité d’une attitude, d’une expression. La lumière caresse la courbe d’un dos ou d’une épaule, irrigue de vie ces corps voluptueux aux volumes généreux. Quant aux visages, si présents, si naturels,ils reflètent leur caractère unique, leur émotion.

Cet artiste traduit le plus intime de l’être ; il s’exprime en une pâte nourrie, travaillée, inscrit les jeunes femmes dans des fonds indécis, fort bien rendus.

Prix Eddy Rugale Michailov

Section
Peinture

Créé par M. et Mme Fernand Rugale en mémoire de leur fils artiste peintre (1942 - 1985).
Ce prix est destiné « à un jeune artiste pour une œuvre d’imagination colorée, huile ou acrylique uniquement ». Ce prix est éventuellement divisible.