Sabine Samélé — Prix Maryse Anderbouhr 2022

Texte de Nicole Lamothe

Section
Peinture

La nature, sa grandeur, sa beauté, sa diversité, c’est en observatrice attentive et en admiratrice que cette artiste confie à la toile son attachement à la terre.

L’eau, très présente, la roche, une végétation variée vivent dans ces compositions que l’on devine exécutées après une promenade, la découverte d’un lieu restitué dans sa vérité sans être une reproduction absolue. Sabine Samelé choisit un angle particulier qui l’a séduite, une atmosphère : c’est une eau ,étale le plus souvent, avec tout son mystère bordée d’arbres ou se faufilant quelque peu entre des rochers impressionnants. Une œuvre qui ne décrit pas mais traduit les diverses émotions que ces lieux inspirent : grands espaces dans lesquels le regard se perd vers l’infini, pans de montagnes vertigineux si présents dans le silence. Ce peintre privilégie une palette restreinte de bruns plus ou moins intenses, de verts et de gris-bleutés. Elle s’imprègne de ces ambiances diverses, certaines incitant à la méditation sur la permanence de la terre face à notre « passage ».

Prix Maryse Anderbouhr

Section
Peinture

Créé par Paul Anderbouhr, peintre, (1909 - 2006) en mémoire de son épouse.
Il est réservé à un peintre paysagiste, femme ou homme âgé de plus de 60 ans, «... en souvenir d’une femme d’artiste ...».