Robert Le Guinio — Prix René Carré 2011

Section
Peinture

Point n’est besoin du prétexte chez cet artiste pour composer des œuvres vivantes, colorées. Il anime l’espace de larges touches dynamiques à travers lesquelles vibrent les tonalités d’une palette joyeuse.

Robert Le Guinio construit ses toiles en des architectures imprévues scandées par quelques lignes et dans lesquelles la gamme colorée prend la plus grande place. Dans cet art de synthèse où la couleur apparaît tour à tour forte et subtile, on devine l’amour de l’artiste pour l’acte de peindre. Son art est une expression de la peinture pour elle-même avec tous les enchantements de formes imprévues soutenues par des rouges, verts, jaunes, noirs qui, nuancés, s’harmonisent ou s’opposent. Nous sommes loin des poncifs dans cette création où la liberté est le maître-mot. Le spectateur se laisse envahir par la gaîté des couleurs que vivifie la lumière.

Cette abstraction personnelle est l’image de l’émotion, de la sensibilité du peintre. L’œil est attiré par une myriade de couleurs associées par endroit à des aplats dans cette œuvre empreinte de lyrisme. Elle suscite une approche approfondie pour se l’approprier, en goûter tous les charmes où la matière, avec ses reliefs, contribue à la vitalité de cette œuvre authentique qui stimule l’imagination,permet l’évasion dans la poésie de la couleur.

Prix René Carré

Section
Peinture

Créé par Maryse Carré, en hommage à son mari René Carré, peintre (1925-1993).
Il est destiné « à un peintre figuratif de synthèse, contrarié dans sa vocation et parvenu à son épanouissement d'artiste à force de volonté ».