Rachid Khimoune — Prix Taylor (sculpture) 2015

Section
Sculpture

Riche, diverse la création de cet artiste apporte un regard neuf sur le monde, en révèle des facettes inconnues.

Tout d’abord peintre et dessinateur à sa sortie de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris Rachid Kimoune s’est orienté vers la sculpture sans pour autant délaisser ses premières amours. Son art suscite une attirance  par sa singularité, son invention et l’intérêt qu’il témoigne pour notre environnement qui s’exprime par l’originalité du regard et des matériaux employés.

Si cet artiste réalise volontiers des œuvres monumentales symboliques tels « Les Enfants du monde » une succession de bronzes représentant un modèle de personnage de chaque continent; figures expressives parfois porteuses de masques et aux riches vêtements  exécutés à partir d’éléments disparates retravaillés. Rachid Kimoun utilise des objets de récupération aussi insolites que plaques d’égout, pavés, bidons ou morceaux de bitume et par la magie de son talent les élève au rang d’œuvres d’art dans l’intelligence des volumes assemblés. Les totems en bronze, fer et parfois bois travaillés dans la sobriété  de leur verticale retiennent l’attention car, au-delà de l’esthétique on découvre le sacré. Chez cet artiste le monde imaginaire s’associe au réel, en témoigne son bestiaire dans lequel la poésie rejoint l’invention.

Prix Taylor (sculpture)

Section
Sculpture

Créés par décision du Comité. Ces deux prix Taylor de sculpture sont attribués sans condition, alternativement d'une année sur l'autre avec les prix Charles Malfray et Andréï-Graec.