Osvaldo Rodriguez — Prix Taylor (sculpture) 2011

Section
Sculpture

Après avoir effectué ses études à l’Ecole des Beaux-Arts de Buenos-Aires, cet artiste s’installe à Paris en 1977, lieu qui stimule sa réflexion, sa création.

Ses sculptures obéissent à une figuration éminemment personnelle ; les volumes simplifiés, arrondis ou aux arêtes aiguës sont fort éloquentes. Osvaldo Rodriguez ne s’intéresse pas au détail. Il imprime sa vision dans des œuvres sensibles et fortes habitées de sentiments divers : l’attente de Pénélope, l’angoisse de la violence, qui révèlent sa préoccupation de comprendre l’âme humaine. Sobriété et puissance expressive, dynamisme des lignes, présence des personnages traduisent le regard de l’artiste et s’imposent à notre réflexion. Intéressantes, ces formes naturalistes qui côtoient une schématisation renforçant le pouvoir expressif. L’artiste réinvente l’être en une syntaxe qui s’enracine dans la permanence du thème : la figure humaine révélée en une expression personnelle dans la simplification des plans et des formes. Osvaldo Rodriguez élabore un nouveau réel. Sa sculpture rythmée est issue de son désir d’exprimer la vérité des personnages dans des œuvres dont il géométrise parfois les volumes pour leur conférer une plus grande intensité.

Ce sculpteur affirme une intéressante intransigeance dans sa création à la robuste architecture.

Prix Taylor (sculpture)

Section
Sculpture

Créés par décision du Comité. Ces deux prix Taylor de sculpture sont attribués sans condition, alternativement d'une année sur l'autre avec les prix Charles Malfray et Andréï-Graec.