Joëlle Serve — Prix Maryse Anderbouhr 2013

Section
Peinture

Des paysages sauvages, volcaniques sous un ciel tourmenté aux nuages lourds, menaçants, Joëlle Serve, en observatrice attentive et admirative, traduit ces atmosphères tumultueuses avec un certain lyrisme.

La nature dans sa vérité, sa solitude, sa beauté cosmique est ici contée dans la diversité des lumières et l’énergie d’une touche délicate ou plus forte. Lieux aux roches puissantes qui se dressent vers une voûte céleste lumineuse en un dialogue  vigoureux. L’on devine l’artiste admirative de ces univers révélateurs de la force tellurique ou maritime. Elle s’exprime en une matière travaillée qui fait ressortir une étendue caillouteuse ou un infini de ciel et de terre ou encore la mer tumultueuse se heurtant aux rochers.

Joëlle Serve équilibre masses claires et sombres, excelle à rendre les variations des nuages tour à tour vaporeux,transparents ou inquiétants en une gamme colorée volontairement restreinte de terre, bleu, gris savamment orchestrée. Une vision parfois lyrique de la nature.

 

 

Prix Maryse Anderbouhr

Section
Peinture

Créé par Paul Anderbouhr, peintre, (1909 - 2006) en mémoire de son épouse.
Il est réservé à un peintre paysagiste, femme ou homme âgé de plus de 60 ans, «... en souvenir d’une femme d’artiste ...».