Jean-Louis Filoche — Prix Fernand Cormon 2019

Section
Peinture

Des bruns et des ocres lumineux chantent une nature dans sa plénitude, sa beauté. Loin des clichés, observateur attentif et patient, cet artiste livre son émotion en des toiles chaleureuses, sereines.

Arbres opulents, protecteurs, vastes étendues de champs sous un ciel habité de nuages blancs, vaporeux ou enflammés par les dernières lueurs du soleil, c’est la campagne sublimée. On devine l’attachement de Jean-Louis Filoche pour ces terres, son émotion devant ces étendues que rien ne vient perturber. Les éléments vibrent dans la lumière à laquelle les glacis donnent toute la puissance.

Dès sa jeunesse Jean-Louis Filoche a su qu’il serait peintre, il réalise son premier tableau à 13ans. Il a étudié à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et Métiers d’Art et s’est consacré à la création qu’il alterne avec le professorat à Paris. S’il apprécie Paris son cœur est en Mayenne berceau de la famille et il partage son temps entre ces deux lieux bien différents. A la campagne il retrouve le silence, la grandeur de la nature qu’il traduit si bien, souvent dans ses variations nocturnes, sans détails superflus en ocres chauds et matière nourrie. Cet artiste recrée une atmosphère champêtre en une matière nourrie, travaillée dans ses compositions habitées par des arbres doucement agités par le vent.

Prix Fernand Cormon

Section
Peinture

Créé par Madeleine Couderc, en hommage à son père Fernand Cormon, peintre (1845 - 1924).
Ce prix est à décerner à « un peintre français figuratif pour une œuvre de composition de préférence ».