Janine Gillot Berthet — Prix Taylor (dessin) 2018

Section
Dessin

Il n’est pas besoin de grands thèmes pour réaliser une œuvre d’art, c’est ce que confirment ces dessins au crayon graphite et mine de plomb. Intimiste, la création de Janine Gillot Berthet est le témoin de sa nécessité absolue de rendre la vérité, la pureté de la forme, du dessin en un style d’un raffinement extrême.

Entonnoir, barre de fer, bout de bois, autant d’objets sans importance que la dessinatrice par son talent, sa sensibilité, élève au rang d’œuvre d’art. En un dessin rigoureux, de subtils contrastes, de fort délicates ombres portées, elle recrée le quotidien, ces petites « choses » que nous ne voyons plus. Ces objets figurent, seuls, au centre d’un espace blanc qui attire le regard sur leur présence et les délicates vibrations des noirs et des multiples gris. Ces feuilles donnent l’illusion de la facilité, il n’en est rien ; il s’agit d’un travail conçu, minutieux. L’artiste adapte son écriture au sujet choisi : le fil de fer se déroule sinueux et léger dans l’espace alors que la barre de fer impose sa force. Lorsqu’elle évoque un tronc d’arbre, le crayon dessine chaque détail de l’écorce, du bois. Ces objets ont leur histoire mais ces dessins emportent plus loin, témoins de l’exigence plastique de la dessinatrice autant que de son désir d’aller au-delà de cette réalité banale avec une intéressante économie de moyens.
 

Prix Taylor (dessin)

Section
Dessin

Créé par décision du Comité, il est destiné à récompenser des œuvres sur papier.
A partir de 2019, ce prix est destiné à un aquarelliste.