Hélène Damville — Prix Jean Asselbergs 2017

Section
Gravure

Une œuvre riche, puissante, animée qui saisit le spectateur par sa beauté, la diversité de traits rapides, le jeu de l’ombre et de la lumière.

La formation solide et diverse d’Hélène Damville qui dessinait dès l’enfance lui permet de réaliser des planches originales. La matière organique semble l’intéresser, en particulier l’architecture d’arbres dont elle évoque les troncs noueux ; les éléments s’enchevêtrent, s’affrontent ou s’articulent. Emergeant d’un fond noir profond ils projettent leurs formes irradiées de lumière dans la spontanéité vibrante d’un dessin aussi libre que juste.

Cette artiste exécute des xylographies avec une réelle maîtrise, planches gravées en relief en usage aux 15è et 16è siècles et auxquelles elle confère la modernité. Il existe une force, une énergie dans ces créations à la construction vigoureuse ; une gravure volontaire dans une écriture graphique nerveuse avec griffures, stries d’une grande virtuosité, traduction d’un rêve intérieur, d’une rébellion peut-être aussi.

Une grande pureté du trait habite ces gravures au burin et aquatinte où un blanc pur dialogue avec noir et gris ; on y retrouve parfois une sorte de violence.

Prix Jean Asselbergs

Section
Sculpture
Gravure
Dessin

Créé par décision du Comité en hommage à Jean Asselbergs (1928 - 2015), graveur en médaille, Premier grand prix de Rome, boursier de la Casa Velasquez et Chef d’atelier à l’ENSBA.

Destiné à un jeune artiste, ce prix est attribué alternativement dans les sections sculpture, gravure et dessin.