Francine Duraffourg dite Jad — Prix Renée Bernard 2018

Section
Peinture

Une sensibilité loin de toute mièvrerie émane de ses compositions : intérieurs, natures mortes, paysages avec lesquels on se sent immédiatement en osmose. 

Avec une infinie délicatesse de la touche autant que de la gamme colorée, Jad évoque l’intimité bienfaisante, apaisante d’un chez soi. Les toiles paisibles chantent la quiétude : une coupe aux fruits généreux, un fauteuil ou un canapé prêts à accueillir un visiteur, des fleurs ou encore la nature découverte à travers une fenêtre. Chacun des objets semble à sa place de toute éternité et si personne ne figure dans ces intérieurs, la présence humaine est cependant perceptible.

Jad possède la franchise du dessin, une harmonie musicale de la couleur. Elle organise ses compositions, guidée par une vision personnelle ; elle aime la géométrie des formes, une douce lumière. Vérité et poésie sont présentes dans cet art qui, tout en s’inspirant de la tradition, l’adapte au désir plastique du peintre. La même élégance du trait et de la couleur se retrouve dans les paysages où Jad paraît plus libre encore dans la mise en page où parfois dialoguent intérieur et extérieur. Les couleurs diaphanes, des bleus notamment, s’associent à l’éclat de la neige, un noir ponctuant le paysage.
 

Prix Renée Bernard

Section
Peinture

Créé par Renée Bernard, peintre (1906 - 2004).

Ce prix devra récompenser un artiste de talent dont les travaux révèlent une science de la composition ainsi qu’un souci particulier de l’harmonie des couleurs (réalité transfigurée, inspiration, poésie et sensibilité).