Expositions

Au cœur du quartier de la Nouvelle Athènes, la Fondation Taylor dispose de 250m2 de surfaces d’exposition répartis sur la galerie et l’atelier. Les expositions alternent présentations d’artistes contemporains, expositions historiques ou thématiques.

Un appel à concours annuel pour candidater à une exposition est ouvert aux artistes adhérents de la Fondation Taylor. L’accès à l’ensemble des manifestations est libre. L’intégralité du montant des ventes est destiné aux exposants. Les expositions sont ainsi une forme à part entière de soutien à la création.

Septembre 2017

Dominique Le Grand - Peinture

Formée à l'atelier de la Grande Chaumière à Paris – puis aux ateliers de Thibaut de Reimpré, d’Olivier Di Pizio, de Gonzales Belmonte et de Robert Le Guinio, Dominique Le Grand fut lauréate en 2009 du Prix Maxime Juan de la Fondation Taylor

Laurence Jenkell - Sculpture

Sculpteur autodidacte – Laurence vit et travaille dans son atelier à Vallauris – elle expose dans de nombreuses galeries en France et dans le monde et ses œuvres figurent dans de nombreuses collections particulières, publiques et institutionnelles.

Coïncidences - Gravure

Échanges franco-canadiens
Graver maintenant - Atelier Presse Papier
32 artistes graveurs Québecois et Français ont collaboré en duo pour réaliser des estampes

Juillet 2017

Concours Ateliers d’Art de France -

La Fondation Taylor accueille les finalistes du concours 2017 Ateliers d’Art de France pour la région Ile-de-France.

La remise du prix aura lieu le mercredi 12 juillet à 18h30.

Arlette Le More - Peinture

« Comme une abeille butine et engrange la substance nourricière précieuse et vitale Arlette Le More, se laisse d’abord attirer et envahir par des émotions ou des thèmes qui suscitent en elle une couleur, un rythme, un geste… Pour elle “le rythme et le geste sont généreux” innés. Ce sont eux qui font ou non le talent, c’est cela l’écriture du peintre ce qui le rend différent et unique ».

Juin 2017

Les lauréats 2017 des grands prix de la fondation Taylor - Peinture / Sculpture / Gravure / Dessin

À l'occasion de la remise des prix qui se déroulera le lundi 29 mai, cette exposition présentera les 22 lauréats des grands prix de la Fondation Taylor décernés dans les sections peinture - sculpture - gravure - dessin.

Mai 2017

Pointe et burin - Gravure

1956 - 2017 — 60 ANS DE GRAVURE EN FRANCE
L’association Pointe et Burin fondée en 1956 par Camille Quesneville, taille-doucier imprimeur, sur les conseils d’Edouard Goerg, est destinée "à faire découvrir au public de jeunes graveurs talentueux non encore reconnus". 

Prix Gravix 2017 - Gravure

La Fondation Taylor accueille pour la première fois les nominés du Prix GRAVIX qui depuis près de 30 ans, est décerné tous les deux ans par le Fonds de dotation du même nom.

Avril 2017

Elisabeth Brzeczkowski - Dessin

« Le noir possède l’infini des couleurs ; c’est la matrice de toutes. Avec les ressources du noir et le vide du papier blanc, tu peux tout créer, comme la nature, à l’origine, a tout créé avec deux éléments opposés et complémentaires, le yin et le yang, qui se fondent en une unité. Toutes les transformations en sont issues. Le noir est le révélateur premier de la lumière dans la matière ».

Boldi - Sculpture

Parcours

1989-1990  École Supérieure des Beaux-arts à Vienne, section sculpture
1990-1995  Diplômé de l’École Supérieure Hongroise des Beaux-arts à Budapest, section sculpteure
1995-1997  École des Maîtres des Beaux-arts à Villany, Université Janus Pannonius de Pées, section sculpture en pierre

Il est entre autres, membre de la Société Nationale des Beaux-arts (SNBA) – du Salon Violet – du Salon d’Automne – Société des sculpteurs d’Irlande – Société des sculpteurs Hongrois

Stéphane Erouane Dumas - Peinture

« Les matières de ce qui m’attire sont toujours diffuses. Les falaises comme les frondaisons sont humides. L’atmosphère y est laiteuse et parfois poisseuse, aussi. De cela, seul le corps peut se souvenir, qui comme une éponge absorbe et ressent… »

Mars 2017

Jules Lavirotte - Architecture

Très connu pour son immeuble devenu iconique, 29 avenue Rapp, Jules Lavirotte (1824-1929) était resté jusque-là peu étudié sur l’ensemble de son œuvre. Olivier Barancy et Yves Lavirotte publient la première monographie sur cette grande figure de l’Art nouveau à Paris.

Sylvie Demay - Peinture

« Peindre, c’est entrer dans l’ordre du paradoxe et le dépasser parfois. C’est être au plus près de soi, vivre, capter, échanger, partager. Puis dans la solitude de l’atelier, dans cet isolement-là, c’est essayer de faire vibrer ce que la vie m’a donnée, tamisée par mon regard et mes émotions. »

Adela Burdujanu - Peinture

« Dans mes toiles que je qualifie : “Vibrations variées”, c’est un moment que j’“emprunte” au temps, c’est une fixation du monde réel ; je jette sur la toile ce que j’ai dans l’esprit, je marque mon “empreinte ” sur la toile. En transcrivant ainsi mes souvenirs, je crée des doutes sur ce qui existe effectivement, ce qui est réel, par opposition à ce que qui est imaginé, rêvé, fictif… » Adela Burdujanu

Marc Bourlier - Sculpture

« … Sont-ils des portraits d’ailleurs ou des autoportraits d’ici ? C’est dire combien ces bois flottés, venus d’on ne sait où après des péripéties improbables, se révèlent énigmatiques et bienheureux d’avoir rencontré Marc Bourlier, leur intercesseur qui noue des dialogues amusés et émus au fil de ses sculptures, dans le secret de son atelier »