Nicolas Blin

Peinture
-

Selon des cadrages décalés, le goût du détail, une palette nuancée de couleurs et un jeu formel synthétique, Nicolas Blin propose des récits plastiques dont les espaces anonymes, familiers et intimes créent un univers personnel.

Camille Morando, historienne d’art

C’est au sein de l’atelier d’Albert Zavaro à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris que Nicolas Blin se forme à la peinture. Il y suit également les cours de Nicolas Wacker. Parallèlement à son travail pictural, Nicolas Blin s’initie à la lithographie et au travail du vitrail. Ses œuvres sont régulièrement présentées dans des expositions et collections en France, en Europe, au Japon et aux États-Unis.

Pour cette exposition à la Fondation Taylor, Nicolas Blin présente « le Troisième Récit » : une série de toiles élaborées à partir d’un travail aux pigments par couches successives associées. Dans ses tableaux, l’artiste met en avant une empreinte du temps. Elles explorent ici les aléas de la mémoire et sa confrontation au récit.