Luc-Marie Bayle (1914-2000)

Peinture
Dessin
-

Quelle carrière, et disons-le, quel homme ! Il est rare qu'un auteur ait vécu directement ses romans. Commencer par une "campagne de Chine", poursuivre en participant à la sortie historique du Jean-Bart de Saint-Nazaire en juin 40, commander la Marine française en Polynésie, diriger des musées, ajouter l'Ordre de malte avec épées à la Croix de guerre avec palme, être époux, père, grand-père comblé, allier l'imagination à l'expérience, la justesse du trait à la fraîcheur de l'inspiration, quel catalogue !

Jean-François Deniau de l'Académie française

Homme aux multiples talents, cet officier de Marine fut à la fois un marin en mer et à terre. Sa carrière lui fit parcourir le monde entier : la Chine (1935-1937), l’Afrique dont le Maroc pendant la seconde guerre mondiale, la Terre Adélie (de 1948 à 1950) ou encore la Polynésie (1956-1960).

À terre, on le retrouve à l’Ecole des fusiliers marins de Lorient, puis au Service Presse Information Marine à Paris (1944-1948 et 1952-1956) dont il s’éloigne pour sa mission en Terre Adélie qu’il rejoint en tant que photographe-cinéaste. Son talent d’aquarelliste lui vaut d’être nommé peintre officiel de la Marine dès 1944 puis membre de l’Académie de Marine à partir de 1975.
Directeur des Musées de la Marine de 1972 à 1980, il crée en 1975 le Musée de la Mer à Port-Louis.

Luc-Marie Bayle dessine et peint ses voyages, surtout à l’aquarelle, technique qu’il affectionne particulièrement. Il est également auteur et illustrateur de nombreux ouvrages, dont La Nouvelle Incomprise paru aux Editions Ozanne. Amoureux des étoffes, il réalise dès 1948 des tapisseries de chiffons cousus sur des thèmes liés aux voyages et à la mer. Il décorera de nombreux bâtiments de la Marine nationale ou marchande ainsi que le Cercle de l’Ecole navale. Luc-Marie Bayle a également réalisé de multiples illustrations pour la Marine Nationale, les Phares et Balises, la Société Nationale de Sauvetage en Mer, SNCF, Air France. Après avoir dessiné le logo du mythique bateau Calpyso, il concevra en 1989 l’épée d’académicien du Commandant J.-Y. Cousteau.

Cette exposition présentera un ensemble de dessins, aquarelles et carnets de voyages.