Edith Lafay

Sculpture
-

Et la forme est harmonie. Et la forme est vie.

Edith Lafay
 

Dans l’atelier de Charles Auffret à l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Reims, Edith Lafay fait ses premiers pas en sculpture. C’est ensuite à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-arts de Paris, qu’elle poursuit sa formation auprès de Jean Cardot.

Elle remporte de nombreux prix tels le Prix de portrait Paul louis Weiller (Académie des Beaux-arts), Prix Leguay-Lebrun (Académie des Beaux-arts), Prix Evariste Jonchère (Fondation Taylor) ou le Prix Michel Dimon au Salon des Artistes Français etc…

Tout dans la nature est lié. Animal, végétal, minéral existent dans un monde qui les a façonnés, et du vivant à l’inerte, tout  est équilibre et beauté, dans sa forme propre, et dans sa relation avec un environnement donné.
De même, tout dans la sculpture est lié. Points, lignes, plans communiquent, sont connectés. Tout renvoie à tout. Rien n'est isolé. Et la forme est harmonie. Et la forme est vie.
La démarche d'Edith Lafay est toute entière guidée, motivée par la recherche de cette vérité, de sa vérité. Une quête du geste qui rend compte de l'unité, quel que soit l'angle dans lequel la sculpture est regardée. Elle dit "Ce jour où Charles Auffret nous demande de réaliser le portrait de notre camarade, je touche la terre pour la première fois. Les doigts travaillent, je ne réfléchis pas. Au final, le buste est là. Le lendemain, l'expérience ne se renouvelle pas. Commence alors un long chemin, mais je ne le sais pas.
Ce chemin, Edith le poursuit aujourd'hui. Les oeuvres qu'elle propose, de son parcours, ne sont qu'un jalon. Le fruit d'un art nourri de quelques certitudes et de beaucoup de questions.