Claude Le Meilleur dit Clem (1930-2018)

Du mardi au samedi de 13h à 19h (sauf jours fériés).
Gravure
-

Les estampes de Clem s’imposent au premier regard, elles sont les filles heureuses d’un architecte. […] Le graveur se promène dans la modernité, fréquente la figuration progressive, flirte avec l’abstraction […] afin que demeure à tout jamais la « trace » de notre époque.

Brigitte Solberg, graveur
Catalogue du Salon des artistes français, à propos de l’attribution de la Médaille d’honneur à Clem en 2002

Formé initialement au dessin et à la peinture par Albert Copieux au Havre, Clem suit des cours de gravure à Paris (Atelier Breton de Montparnasse). Ses œuvres sont présentées dans diverses expositions tant en France qu’à l’étranger. Il reçoit de nombreuses récompenses, notamment le Prix Taylor en 2001, et le Prix de la Société française de gravure par l’Institut de France, Académie des Beaux-Arts, en 2004.

Clem est un graveur qui s’intéresse à tous les sujets. Il a été le témoin d’une civilisation en mouvement et s’est efforcé d’en décrire les différentes étapes architecturales (gares de triage, ponts de signalisation…), sans cesser pour autant de représenter la nature, à travers ses marines notamment. Ses estampes sont un jeu constant entre croisements et structures, dans lequel pénombre et lumière interfèrent avec maîtrise.

Cette exposition est organisée à l’occasion d’une donation de gravures de Clem à la Fondation Taylor.