Conchita Conigliano — Prix Monique Corpet 2011

Section
Peinture

Des silhouettes déambulent dans des rues ou sont attablées au café, à peine décrites et si vraies, si naturelles. Peinture réjouissante, attachante où la couleur architecture succinctement le dessin. Une peinture du quotidien, vivante, qui laisse deviner une observation attentive de l’artiste.

Chaque personnage, allusif et présent, possède une authenticité remarquable. Conchita Conigliano rend fort bien des atmosphères diverses. Sans souci du détail, son pinceau pose les touches primordiales, crée des lumières qui jouent avec l’ombre dans une matière fluide et travaillée aux claires transparences. La palette chaude de rouges et de bruns éclairés de quelques blancs vifs, ajoute encore à la vivacité des scènes vivantes.

La lumière demeure la priorité de l’artiste, elle adoucit les angles des architectures d’immeubles qui deviennent jeux de peinture dans une vision synthétique et cependant réelle. Cette schématisation retrouvée de toile en toile, atteste du désir de Conchita Conigliano de ne s’attacher qu’à l’essentiel, à ce qui caractérise un lieu. Intimiste à ses heures, elle noie dans la lumière fauteuils et autres meubles dans une ambiance familiale retrouvée exprimée en une gamme colorée où dominent des tonalités plus douces ; là encore elle témoigne de son sens de l’espace.

Prix Monique Corpet

Section
Peinture

Créé par décision du Comité, en hommage à Monique Corpet (1905 - 1986), membre bienfaiteur de l’Association. Ce prix est attribué sans condition.