Chelsea Mortenson — Prix Albert Maignan 2018

Section
Peinture

Transmettre sur la toile la pérennité de la nature en renouvelant l’écriture, telle est la démarche de cette jeune artiste américaine née dans l’Oregon et qui vit aujourd’hui en France.

En deux styles, l’un plutôt figuratif, l’autre à tendance abstraite, Chelsea Mortenson explore tour à tour lacs, champs, icebergs. Proches de la réalité ou peintes selon sa vision intime, ces toiles sont porteuses d’un regard personnel. Une intéressante ampleur de l’espace habite les paysages d’Ecosse rythmés dans une géométrie sous-jacente qui construit la composition. A partir des tonalités d’ocre et de vert parfaitement accordés apparaissent la sérénité, la solitude aussi de cette nature que l’homme ne s’est pas appropriée. L’artiste aime une pâte légère, les aplats, suggère le dessin plus qu’elle ne décrit et l’atmosphère est bien rendue. Ainsi dans « Le lac » au-dessus duquel figure une colline au sommet enneigé éclairant le rouge atténué de cette petite montagne.

Toutes autres sont les dernières créations dans lesquelles cependant on reconnaît la « main » de l’artiste. Elle crée des harmonies de bleu limpide et de blanc. Des icebergs (?) surplombent une eau étale dense ou éclairée de transparences. Ce qui frappe dans ces œuvres, c’est la forme ovale dans laquelle elles sont comme enchâssées. Une invention originale et réussie. Cette artiste n’a pas fini de surprendre.
 

Prix Albert Maignan

Section
Peinture

Créé par la ville de Saint-Prix en hommage à Albert Maignan, peintre (1845 - 1908). Ce prix est destiné à un jeune artiste.