Cehel — Prix René Carré 2017

Section
Peinture

Sa révolte contre un sentiment d’injustice éprouvé dans sa jeunesse, cette artiste l’a transcendée par la création artistique.

Un parcours chaotique à sa sortie du lycée l’a conduite à la découverte du monde à travers diverses expériences puis aux Etats-Unis. Au cours de rencontres en Amérique et en France elle a forgé son art, habitée par une force impérative de projeter sur la toile ou le papier ses déchirures ou ses observations.  Elle révèle la même aisance  dans la figuration ou l’abstraction.

Le nu, la musique électro-acoustique en particulier mais encore la nature autant de thèmes qui lui permettent de s’exprimer différemment selon son état d’âme. Huile, acrylique, pastel, collages seuls ou réunis, permettent une œuvre diversifiée, inventive. L’artiste  se réapproprie le sujet et sans le trahir l’adapte à son exigence plastique ainsi les nus dont certains  traités en un tracé géométrisé se révèlent naturels. Loin de copier la nature elle l’évoque en une variation de couleurs parfois vives, de lignes qui serpentent dans l’espace et le thème : arbre, fleur cependant décomposé et dans lequel elle ne conserve que ce qui lui semble indispensable révèle une autre vision. Une peinture authentique.

Prix René Carré

Section
Peinture

Créé par Maryse Carré, en hommage à son mari René Carré, peintre (1925-1993).
Il est destiné « à un peintre figuratif de synthèse, contrarié dans sa vocation et parvenu à son épanouissement d'artiste à force de volonté ».