André Maigret — Prix Madeleine Couderc 2013

Section
Peinture

Il faut entrer dans l’univers un peu hermétique d’André Maigret sans à priori, se familiariser avec ces animaux fantastiques venus d’ailleurs,  entremêlés de visages humains et le déchiffrer peu à peu.

Baroques, ses toiles vivantes, dynamiques sont peuplées de poissons fantasmagoriques, réinventés qui semblent, dans certaines compositions, semer la terreur. Cet artiste déborde d’imagination, réalise des compositions où pullulent mille éléments et, ce qui fascine, ce sont ces visages au gré des thèmes  le plus souvent aquatiques et, qui surgissent de ce fourmillement organisé.

Un tracé nerveux dynamise ces œuvres nées de l’imaginaire.où des poissons ou leur carcasse, hors de l’eau, animent les rives. Par ses multiples touches André Maigret trace le dessin entre réel et invention.Le dépaysement est total avec ces toiles enlevées parfaitement originales, qui stimulent l’imaginaire ; à chacun de reconstituer son tableau.

 

 

Prix Madeleine Couderc

Section
Peinture

Créé par décision du Comité en hommage à Madeleine Couderc. Ce prix est attribué dans la mêmes conditions que le prix Fernand Cormon et est donc destiné « un peintre français figuratif pour une œuvre de composition de préférence ».