Albane de Saint Remy — Prix Joël Dabin 2017

Section
Peinture

Elles sont belles, fières, possèdent des ports de reine ces jeunes femmes cependant confrontées un instant de leur vie à un choc violent, imprévu.

Inspirées à Albane de Saint-Rémy à la suite de l’attentat du Bataclan ces œuvres témoignent d’une résistance forte, implacable, presque sereine malgré le choc puissant. Le regard a peine à se détacher de ces visages porteurs d’espoir, d’une volonté absolue de vivre.  D’une touche impétueuse et libre le peintre pose la pâte travaillée et légère dans la lumière, elle la ponctue de lignes dynamiques, gestuelles qui animent ces portraits. Chacune révèle sa personnalité : tranquille ou inquiète, guerrière aussi et l’on songe aux « Ménines » qui ont sans doute inspiré l’artiste pour leur coiffure raffinée. Albane de Saint-Rémy aime le travail de la matière, toujours dans l’élégance elle invente des accords, les illumine de transparences. Au drame elle oppose une puissance de vie, une résistance à l’horreur par la beauté et l’espoir renaît. Elle conduit sa réflexion et se révèle porteuse d’espérance. Douces et envoûtantes sont ces jeunes femmes si présentes, si fortes.

Prix Joël Dabin

Section
Peinture

Créé par l'Association Art & Énergies en mémoire de Joël Dabin, peintre (1933-2003).
Ce prix est destiné à un « peintre de synthèse privilégiant le mouvement, la matière et la couleur ».