Christoff Debusshere — Prix Fernand Cormon 2017

Section
Peinture

Ateliers et hangars, harengs séchés ou pièces de viande et portraits l’on retrouve toujours la même ardeur, la même conviction, un bonheur de peindre chez cet artiste.

Très tôt attiré par la création picturale et soutenu par une mère elle-même artiste Christoff Debusschère a dès ses quatorze ans intégré l’Ecole d’Etampes. Elève de Philippe Lejeune, il a retenu la leçon exemplaire de son enseignement et trouvé sa propre voie dans une création forte de conviction. Il aime évoquer ce qui a vécu autant que le présent : ateliers d’aviation, d’imprimerie désaffectés dans une vision ample où l’équilibre de la composition toujours respecté. Dans ces atmosphères recréées et dans son œuvre en général apparaissent son admiration pour les maîtres hollandais du siècle d’or avec empâtements et glacis et une analyse subtile de la lumière et de temps en temps des clairs-obscurs.

Christoff Debusschère n’a jamais succombé aux sirènes des modes se concentrant sur un travail exigeant porteur de ses convictions, de ses désirs de création. Il imprime un rythme à ses compositions, son empreinte aussi. Chaque portrait illustre un caractère. Il traduit la psychologie des modèles avec délicatesse dans une intéressante sonorité de la palette ; on songe parfois aux icônes.

Prix Fernand Cormon

Section
Peinture

Créé par Madeleine Couderc, en hommage à son père Fernand Cormon, peintre (1845 - 1924).
Ce prix est à décerner à « un peintre français figuratif pour une œuvre de composition de préférence ».